1169

CHRONIQUE PAR ...

13
Dupinguez
Cette chronique a été mise en ligne le 24 octobre 2007
Sa note : 5/20

LINE UP

-James Rivera
(chant)

-Jack Frost
(guitare)

-Kevin Bolembach
(basse)

-Steve Delaney
(batterie)

TRACKLIST

1)Intro
2)Dance With The Dead
3)Apocalyptic Dreams
4)Metal Tyrant
5)The Answer
6)Johnny
7)Jam Session
8)Can’t Find My Way
9)Incubus
10)Metal Qsylum
11)Warmth Of The Winter
12)Camelot
13)Natures Wrath
14)Cries Of The Living
15)Passage To The Other Side
16)Mental Messiah

DISCOGRAPHIE


Seven Witches - Years Of The Witch (DVD)
(2007) - heavy metal - Label : Locomotive Records



Jack Frost, ex-membre de Savatage, est un homme tenace. Avec sa formation Seven Witches, il enchaine les albums moyens dans un relatif inintérêt, et le tout sans sourciller, dût-il virer la totalité des membres d'album en album pour poursuivre sa tâche. Et voilà que dans cette discographie fort intéressante débarque un dvd live. Original dites-vous? Et bien oui, original. Car pour une fois, notre bon vieux JF a décidé de frapper un grand coup. Marre des productions ultra-lechées, sur-travaillées, filmées avec des dizaines de caméras, overdubbées de bout en bout? Cet objet est fait pour vous.

Allons droit au but. Enfilez le présent dvd dans le lecteur de votre choix, choisissez de lancer le concert (vous n'aurez pas beaucoup d'autres choix de toute façon...), cliquez sur la première chanson et fermez les yeux? « Mais... c'est quoi ce bootleg? Il est pas trop mal pris, on entend un peu le chant et la batterie au fond. Ca a été enregistré avec un minidisc ou un appareil photo? ». Ouvrez les yeux maintenant. « Ha, mais c'est un bootleg vidéo en fait? C'est marrant ça, y a plusieurs caméras même. 1... 2... 3... 4... Ha ouais y en a quatre quand même. Il est plutôt bien fichu ce live pirate. » Problème, ce n'est pas un live pirate. Le son est donc effectivement complètement dégueulasse. Tout ce qui comprend des cordes et relégué au statut de bruit de fond désagréable, on entend vaguement le charleston et la double pédale et relativement bien le chant (mais vraiment relativement). Le montage est également très amateuriste. L'image pixellise au moindre mouvement et, cerise sur le gâteau, on a même le droit à des images d'autres concerts en plein milieu pour remplacer un passage manquant et coller le tout sans doute.

Pourtant, la musique proposée, sans révolutionner le genre, n'est pas non plus dénuée de qualité. Du bon vieux heavy lorgnant vers Iron Maiden, c'est toujours bon à prendre. Le concert débute sur un "Dance with the Dead" accrocheur qui, servi par un mixage correct, aurait sûrement pu faire mouche. Le frontman, James Rivera, se démarque assez bien, à côté des deux guitaristes et d'un bassiste qui ne bougent pas trop mal également. Le chant n'est malheureusement pas toujours juste. L'auditeur s'en rendra d'ailleurs bien compte, vu que c'est le seul élément assez clairement audible, merci le mixage. Le public, assez peu fourni, semble tout de même assez réjoui, preuve que la soirée n'a sans doute pas eu l'immortalisation qu'elle méritait. Côté bonus, du classique de chez classique : documentaires, quelques extraits d'autres concerts. Mais l'essentiel n'est malheureusement pas là.


Inutile d'épiloguer, vous l'aurez compris, il s'agit là d'un produit fleurant bon l'amateurisme et le foutage de gueule, même si les fans les plus hardcore (s'il y en a) s'en contenteront certainement. Faute de moyens sans doute, mais dans ce cas pourquoi s'obstiner ? Bref, passez votre chemin.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3