1554

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été mise en ligne le 20 janvier 2008
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Frankfrançois
(chant)

-Kasper
(guitare)

-PX
(guitare)

-Ray
(basse)

-Reverend-Doom
(claviers)

-Björn "Hellmut the Viking" Rapp
(batterie)


TRACKLIST

1)Kinky Kamikaze
2)Born Again (To Numb The Pain)
3)Organic Freaks
4)Fake Plastic Sky
5)Heart Squared
6)Ameri Can/Ameri Can't
7)Now Watch This Drive
8)Borborygmosfear
9)Sataniko Mecaniko
10)Sic Or Sinistra
11)Crucifaced
12)Sonic Sniper Decipher (Eng. version)
13)Haemophonik
14)My Space

DISCOGRAPHIE


P.M.T - Topping From Below




Les Suisses de P.M.T officient depuis un paquet de temps : quand leur premier effort Soundwich Boom est sorti en 2000, le groupe existait déja depuis trois ans. Enregistré en 2006 à la force du poignet et sans label aucun (Believe assurant la disponibilité de l'album sur les plates-formes de téléchargement légal), Topping From Below débarque désormais en France grâce à Season Of Mist pour faire du bien dans vos oreilles. Et ça, c'est une bonne idée...



Car P.M.T c'est de la bonne came rock / néo / indus, genre(s) pas tellement représenté(s) en ces temps où le metalcore domine tant que c'en est étouffant. Gros riffs jumpy, basse ronflante, petits éléments electro finement intégrés à la toile de fond, chant multiforme, album truffé de hits... tout ça est assez réjouissant. La qualité totalement pro du son est d'ailleurs un surprise constante : P.M.T a beau ne pas être signé leur album dispose d'une prod puissante et super clean qui surpasse même d'autres albums du genre sortis sur des labels. "Born Again" montre ainsi à quel point les sonorités synthétiques de l'intro (qui pourrait être une instru de rap mainstream) se marient bien avec les gros riffs qui suivent. Ça pourrait être un titre de néo-fusion assassin si un chant rapcore venait se poser là-dessus mais point du tout : le chant clair de Franckfrançois fait basculer le titre dans l'émotion tout en conservant la puissance, ce qui est une caractéristique fondatrice du son du groupe.

En effet si ledit Franck varie sa voix et pousse ça et là de bons vieux hurlements des familles comme lors des couplets du dancefloorcore (oui!) "Fake Platic Sky", c'est surtout son chant mélodique tout en expression qui marque l'auditeur. La boucherie "Sataniko Mecaniko" fait bien sûr mal à cause de ses couplets qui enchaînent plans syncopés néo et speederies hurlées thrash, mais c'est quand le refrain arrive qu'on prend une claque. Car poser un texte comme « I don't have enough middle fingers for each and everyone of you, motherfuckers » avec un chant doux et caressant, ça claque sérieusement... et il faut dire que le titre est super bien construit, comme ses petits camarades. "Ameri Can / Ameri Can't" est un bon exemple de cette dynamique de compo : intro de basse, gros riffs qui moshent, couplets ambiancés avec chant envoûtant, refrain hymne, breaks hurlés, pont hardcore inattendu vers la fin ... tout ça est parfaitement enchaîné. Et comme P.M.T varie beaucoup son propos, c'est d'autant plus plaisant.

On a déjà cité l'intro de "Born Again", mais celle de "Now Watch This Drive" est pas mal puissante dans le genre orientale / asiatique. Le même titre propose des passages martiaux voire militaires hyper pertinents alors que "Heat Squared" tape dans une pop-electro qui fait taper du pied et fredonner dès la première écoute. Le point commun est le mariage constant entre efficacité et ambiance : les refrains sont systématiquement mémorisables en une écoute, les moments de violence ne font pas semblant ("Crucifaced"), les plans jumpy / catchy font systématiquement sauter partout et les passages planants sont toujours ciselés avec amour. Au final on ne peut reprocher à l'album qu'une longueur excessive : c'est vraiment dommage de voir revenir quelques arpèges qu'on a déja entendus ailleurs sur le dernier tiers de l'album alors que le groupe avait justement réussi à se construire une identité basée sur la variété. Les trois derniers titres sont clairement de trop et tempèrent l'enthousiasme original. Flûte!


Ce Topping From Below est donc une très bonne surprise dont les quelques redondances (la faute aux titres en trop) sont d'autant plus frustrantes que le reste poutre assez méchamment. On espère sincèrement que P.M.T saura rencontrer le succès qu'il mérite avec cette sortie en bacs, et surtout qu'ils donneront rapidement tout plein de concerts dans notre belle contrée tant le potentiel live est grand. A découvrir, en attendant un prochain album que l'on espère plus compact pour un impact optimal.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2