17055

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 13 juillet 2015
Sa note : 15/20

LINE UP

-Patrick Martin
(chant)

-Joel Racine
(guitare)

-Ludovic Bastien
(guitare)

-Fred Bizier
(basse)

-Francis Labelle
(batterie)

TRACKLIST

1) Electric Circle Pit 
2) Rush for the Mosh 
3) Tempted by Deviance  
4) Thieves of Society
5) The Abominautor 
6) The Mosh Master
7) Still Sick
8) Off With Their Heads
9) Mock a Mockingbird

DISCOGRAPHIE

Horns Up (2015)

Reanimator - Horns Up
(2015) - thrash metal pas prise de tête - Label : Autoproduction



C’est l’été. Il fait beau, il fait chaud, les filles sont belles. Qui aurait envie d’écouter du death metal ? Personne ! C’est trop sombre ! Trop dark pour pécho ! Heureusement, Reanimator débarque du Canada histoire d’apporter un peu de fraîcheur à vos vies avec un thrash metal version rock’n’roll dévastateur qui va secouer les cocotiers. L’été, on ne se prend pas la tête. C’est partie pour une bonne demi-heure de riffs enflammés pour ce Horns Up.
   

Après un split en 2011, Reanimator était revenu des Enfers en 2013 pour accoucher d’un premier nouvel EP. Horns Up vient confirmer la renaissance du quintette avec neuf cartouches explosives. Les Canadiens font dans un thrash qui va droit au but. Les riffs fusent, les chœurs explosent et l’énergie est omniprésente. Le tout démarre sur un "Electric Circle Pit" qui ne sera pas le morceau le plus marquant de la galette, malgré un refrain qui fait son petit effet. Mais quand "Rush For The Mosh" débarque, on se prend une vraie claque. Les guitares virevoltent et l’énergie est particulièrement communicatrice. On se voit déjà au volant d’une harley, roulant à fond sur une autoroute américaine vers le grand nulle part. Le groupe développe un thrash’n’roll d’une efficacité incroyable. Cela donne au groupe un côté old school indéniable, mais doté d’une personnalité affirmée.
Reanimator s’imposent aussi par le son qu’ils développent. Très brut, avec une basse mise en avant, il n’en perd pas en efficacité. La musique n’est jamais brouillonne, même dans les passages les plus rapides. On est loin des murs de son actuels, le groupe préférant une tonalité plus proche des (lointaines ?) années de gloire du thrash. Ce choix s’avère payant, car la production est parfaitement adapté au style musical du groupe. Et malgré un "The Mosh Master" un peu bas du front, l’album ne possède pas vraiment de baisse de régime, proposant même un dernier morceau "Mock A Mockinbird" en apothéose avec son final un peu dément et plein de groove. Il faut dire que le groupe laisse à tout le monde le soin de s’exprimer. Les apparitions de la basse entre deux riffs de guitare démentiels sont toujours appréciées. Quant au chant, oscillant entre le hurlé et le scandé, il fait partie des qualités indéniables du groupe.


Horns Up est un album de thrash qui ne se prend pas au sérieux. Attention à ne pas le sous-estimer pour autant. Cet album donne une pêche d’enfer avec des morceaux particulièrement efficaces. Le genre de galette que l'on écoute une première fois avec un peu de condescendance avant de pleinement adhérer. Et finir par se l’écouter en boucle... L'album parfait pour un été plein de bonne humeur et de rock'n'roll.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2