1711

CHRONIQUE PAR ...

32
Aurelsan
Cette chronique a été mise en ligne le 18 février 2008
Sa note : 15/20

LINE UP

-Danek
(chant)

-Francois
(guitare)

-Laurent
(basse)

-Kiki
(batterie)

TRACKLIST

1)My Velvet Hostage
2)Transitional State Of Joy
3)New Wave Hookers
4)Murder, Murder
5)Kiss It Goodbye
6)Entre Hommes
7)Sleazy Division (Foreplay)
8)Sleazy Division (Petite Mort)
9)Sleazy Division (The Charge)
10)Chessmate, Fucker!
11)When I Come All Over You
12)Odin
13)Everything Fades (In Filthy Hearts)
14)Mata a Tots els Hostages
15)

DISCOGRAPHIE


Houston Swing Engine - Entre Hommes
(2007) - rock/hardcore - Label :



C’est donc avec un peu de retard sur nos amis suisses qu’est sorti en France le dernier effort Entre Hommes des turbulents Houston Swing Engine. Si vous ne le savez pas déjà, ils sont effectivement Suisses, et pas franchement Texans ou quoique ce soit d’autre qui nous viendrait d’outre-Atlantique. Et c’est justement ça qui est bon. La formation de Lausanne réussit une nouvelle fois à nous envoyer une bonne claque dans la gueule. On a connu la confédération helvétique plus policée.

Alors même topo que les 2 précédents albums, c’est une sauce rock/punk/Hardcore donc rien de vraiment nouveau sur les rives du Léman. En cela c’est au moins rassurant, le fin mélomane sait d’emblée à quoi s’en tenir. En effet, il ne faut pas 10 secondes à l’album pour que ça commence à gueuler, envoyer du riff assassin et une bonne grosse rythmique qui tâche. Quelques chœurs de-ci de-là viennent édulcorer le tout… un peu de finesse me direz-vous !! Les 2 premiers titres donc mettent l’auditeur plus qu’en appétit.

« Si t’en reveux y’a re n’a » comme disaient d’affreux lillois. Et bien qu’à cela ne tienne, on lève un pied avec les titres "New Wave Hookers" et "Murder, Murder". Plus mélodique, chant clair, refrain en chœur, un vrai petit boys band hardcore, mais on reprend les choses là où on les a laissées. Entre Hommes rallume le feu sacré, basse lourde telle une enclume, et le riff bien sûr, toujours « cette idée du riff » dont nous a parlé François en interview. Un vrai tir de barrage ! Petit final au clavier qui pourrait faire penser à "Go With The Flow" de QOTSA. Un régal.

Le problème avec HSE, parce qu’il y en a quand même un, c’est qu’on se répète un peu. Bien malin qui pourrait envoyer une troisième chronique sans paraphraser les 2 précédentes du bien nommé TheDecline01. On notera des arrangements plus riches, des compos plus longues, tout ceci semble t-il fait partie de l’évolution logique du groupe, illustée de belle manière par "Everything Fades (In Filthy Hearts)", morceau très agréable un peu à la Red Hot. On finit là dessus sur une définitive sensation de travail bien fait. clap clap !!


Un condensé de HSE qui redonne du baume au cœur. Vous avez aimé les 2 autres, vous aimerez celui-ci et réciproquement. Attention toutefois, le serpent se mord presque la queue, on retrouve toutes les recettes qui font de HSE vraiment un bon groupe. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne jouent pas sur l’effet de surprise et ne prennent pas leur public à contre-pied. Un mal pour un bien peut être. Un 15/20 amplement mérité.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7