17410

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 24 mai 2016
Sa note : 15/20

LINE UP

-Flo
(chant)

-Lucho
(guitare)

-Del
(guitar)

-Fab
(basse)

-Nacim
(batterie)

TRACKLIST

1) Non Compos Mentis
2) Momentum
3) Confined in Struggle
4) Eulogy
5) Amenaa
6) Pray for Blood
7) The Vulture's Pride
8) Beyond the Maze
9) From Above
10) To Deliverance

DISCOGRAPHIE


Sound Of Memories - To Deliverance
(2015) - melodeath - Label : Finisterian Dead End



La France n’est pas une terre de metal. Pour le melodeath, l’épicentre se situerait plutôt en Scandinavie. Et pourtant, Sound Of Memories est un groupe français de death mélodique à suivre. Proposant quelques ajouts heavy et thrash pour enrichir le tout (20 ans ont passé après tout), les Parisiens nous proposent leur premier album, To Deliverance. Dix morceaux (dont une introduction) pour tester leur formule sur la longueur. Nos petits Français vont-ils se faire une place au soleil ?

Tout démarre mal avec "Non Compos Mentis", une introduction assez longue façon violon/piano totalement en décalage avec le reste de l’album. Heureusement "Momentum" arrive et attaque dans le dur avec des riffs acérés. Le morceau donne une indication sur la mouvance de l’album : un growl bien caverneux, quelques screams, une basse présente, des guitares hyperactives et un côté groovy. Les riffs pleuvent, soutenus par une rythmique solide. Le tout est un peu répétitif quand bien même. Quand "Confined In Stuggle" commence, on a presque l’impression que c’est le morceau précédent qui continue. Il n’en faudra pas plus pour voir combien Sound Of Memories maîtrise ses compositions. Les passages s’enchaînent avec fluidité et tous les musiciens vont dans le même sens, apportant leur contribution aux morceaux. Et si la qualité est aussi homogène sur ce To Deliverance, c’est parce que personne n’est laissé de côté. La cohérence entre les instruments est remarquable.
On ne peut que noter la qualité des lignes de chant, variées, bien loin des beuglements sans intérêt chez certains groupes de melodeath. L’ajout de scream augmente la tessiture du chanteur, ce qui permet de mieux s’adapter aux situations. On remarque aussi le travail des guitaristes, qui enchaînent les riffs à tout va, capable de varier les plaisirs, de riffs rythmiques syncopés aux leads les plus mélodiques. Certains soli se révèlent d’ailleurs très surprenants par leur côté épique inattendu. Mais c’est bien la basse qui apporte toute l’originalité au groupe. Très présente dans le mix, mais surtout mise en avant dans les morceaux, elle apporte une diversité bienvenue. Mieux, elle participe activement à l’aspect groovy du groupe. En cela, la rythmique de Sound Of Memories est essentiel et sert parfaitement les leads, de guitare comme de chant. Quant à la production, elle est de qualité et met tout le monde en valeur.


To Deliverance est un premier album pleinement réussi. Les Parisiens savent dès la première écouter faire que l’auditeur accroche, puis le retenir par la richesse de leurs compositions. Si on regrettera un ensemble trop homogène qui empêche de sentir les effets de la montée d’adrénaline, on ne pourra s’empêcher d’attendre avec impatience la suite, tant les qualités du groupe, à tous les niveaux, sont évidentes.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5