18019

CHRONIQUE PAR ...

124
Shamash
Cette chronique a été mise en ligne le 20 octobre 2018
Sa note : 14/20

LINE UP

-Alexandre Kolesne Camargo
(chant+basse)

-Moises Kolesne Camargo
(guitare)

-Maximiliano Kolesne Camargo
(batterie)

TRACKLIST

1) Scourge Of The Enthroned
2) Demonic III
3) Devouring Faith
4) Slay The Prophet
5) A Thousand Graves
6) Electricide
7) Abysmal Misery (Foretold Destiny)
8) Whirlwind Of Immortality

DISCOGRAPHIE


Krisiun - Scourge Of The Enthroned
(2018) - death metal - Label : Century Media



Krisiun sort cette année son onzième album. Vingt-huit ans que les Brésiliens font une musique sauvage au possible. Ce nouvel enregistrement ne déroge pas à la règle. Il plaira donc aux amateurs de la troupe. Merci de m’avoir lu.

Après quelques jours de réflexion, mon sérieux légendaire a repris le dessus. Impossible de se résoudre à résumer la dernière œuvre du trio en si peu de mots, qui, soit dit au passage, pourraient servir à de nombreuses autres formations. Alors, vous l’aurez saisi, Scourge of the Enthroned ne surprendra personne. Il est en effet conforme à ce que l’on attendait. Krisiun fait du Krisiun et rien de plus. Pour être tout à fait honnête, il faut cependant noter que ces nouveaux morceaux témoignent malgré tout d’un regain de forme après le décevant Forged in Fury. Les Brésiliens semblent avoir retrouvé un mordant ainsi qu'une hargne absente de leur dernière livraison. Le onzième opus ici présent est beaucoup plus percutant. Dès les premiers riffs, l’auditeur se retrouve face à un mur sonore sur lequel sa tête viendra s’éclater sans qu’aucun répit ne lui soit offert. Des passages puissants, il y en a une quantité conséquente sur ce disque. À commencer par "Demonic III" et ses guitares entêtantes. Ou le virulent "A Thousand Graves", qui ravira les fans des recueils primitifs.
Les trois frères ont en effet mis un point d’honneur à redorer le blason de leur formation. Pour cela, ils ont dû éliminer tout le superflus et l’ennuyeux qui suintait de Forged in Fury, pour se concentrer sur l’essentiel, à savoir des parties saignantes et plus inspirées. Krisiun joue toujours vite, comme le prouve des titres comme "Slay The Prophet" et "Abysmal Misery". Les rythmiques martiales et implacables, véritables marques de fabrique des gars d’Ijuí, sont omniprésentes et malmèneront les plus sensibles d’entre vous. En souhaitant renouer avec des compositions plus directes, que l’on peut aisément lier avec ce qui nous était proposé dans les années 2000, Krisiun est sûr de faire plaisir à ses fans de la première heure. L’aspect monolithique est pourtant cassé par des riffs qui viennent s’insinuer, souvent au milieu du morceau, apportant une dynamique appréciable et évitant de provoquer la torpeur. Quant à ceux qui préféraient le trio lorsqu'il était (un peu) plus posé, certaines pièces, comme celle ouvrant le bal, évoqueront The Great Execution, ce qui devrait les combler.


Difficile d’en dire plus. Scourge of The Enthroned est un album de Krisiun classique mais assez savoureux. L’on n’avait pas entendu le trio aussi en forme depuis Southern Storm paru en 2008. Les Sud-Américains ne se réinventent pas et préfèrent prouver à leurs auditeurs que, les années passant, ils demeurent dans d'excellentes dispositions. En ajoutant quelques pièces supplémentaires à leurs prestations scéniques à venir. Les fans seront conquis. Les contempteurs pourront pour leur part s’en donner à cœur joie en pointant le manque de relief de ce disque. Rien de nouveau en somme. Vraiment rien.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7