1816

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 24 mars 2008
Sa note : 12/20

LINE UP

-Kenny Winter
(chant)

-John Ricci
(guitare)

-Clammy
(basse)

-Rik Charron
(batterie)

TRACKLIST

1)Massacre Mountain
2)Thrash Speed Burn
3)In Mortal Fear
4)Crucifixion
5)Demon's Gate
6)Hangman
7)Evil Omen
8)Betrayal
9)The Punisher
10)Rot The Devil King

DISCOGRAPHIE


Exciter - Thrash Speed Burn
(2008) - speed metal - Label : Massacre



Nouvel album d'Exciter, les vétérans du thrash canadien. Que peut-on attendre d'un album d'Exciter en 2008 ? Après le départ du chanteur emblématique Jacques Belanger, la question est de savoir si Kenny Winter, le nouveau venu, parviendra à faire des vocaux aussi aigus et criards que son prédécesseur. Là dessus, le suspens est insoutenable. Et à part ça ? Rien de nouveau, Thrash Speed Burn propose un speed metal sans concessions... à moins qu'il ne s'agisse de thrash metal tout court ! Pas facile de s'y retrouver, un petit topo pour différencier ces deux styles s'impose.

Exciter fait-il du thrash metal ou du speed metal ? Grande question ! Les Inconnus auraient pu écrire un sketch là dessus. Disons que dans sa démarche, Exciter bourrine à fond, comme un groupe de thrash ! Oui mais seulement voilà, les guitares de John Ricci ne sont pas attaquées comme le font les thrashers habituellement (exemple avec "Thrash Speed Burn", le riff d'intro évoquerait plus les débuts de Venom), et la batterie sonnerait plus comme du Motörhead accéléré ("Demon's Gate"). Et avec les vocaux hors normes que-même-Halford-Owens-Adams-et-Barlow n'auraient pas osé, nous voilà en présence d'un groupe de heavy speedé et simplifié à l'extrême. C'est la raison pour laquelle on appelle ça du speed metal. Oui, je sais, ça aurait été plus simple de classer ça dans le thrash metal, c'est con mais c'est comme ça !

Voilà, alors quid du nouveau chanteur, Kenny Winter ? Pas d'inquiétude à avoir, même s'il est moins impressionnant que Jacques Belanger, le changement de chanteur passerait presque inaperçu et ne risque pas de bouleverser l'orientation musicale du groupe. Et peu importe la qualité des compos avec Exciter, du moment que demeure le trip « thrash old-school », tout baigne. Condition indispensable pour faire un bon album d'Exciter : le son se doit d'être pourri, crade, à l'ancienne, le genre de truc que l'on croirait sorti en 1983, des vieilles démos d'époque en train de pourrir au fond du grenier. Comme d'hab avec Exciter, on retrouve le titre plus lourd ("Crucifixion"), celui qui apporte une ambiance « dark », pesante et permet de changer un peu des speederies habituelles, ça fait toujours son effet.


Les tempos sont speeds justement ("Massacre Mountain", "The Punisher"), les riffs primaires, les solos bruyants et les vocaux suraigus ; Exciter est bestial, le contrat est rempli. On n'est pas loin de la caricature avec les refrains de "Hangman" et "In Mortal Fear" (les choeurs « guerriers » à l'ancienne, tout un programme !). Rien d'exceptionnel à signaler, Thrash Speed Burn est correct, identique à The Dark Command sans toutefois l'égaler !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2