2622

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 22 octobre 2008
Sa note : 12/20

LINE UP

-Daniel Puzio
(chant+guitare)

-Philty Garcia
(basse)

-Gérard Michel
(batterie)

TRACKLIST

1)Appuie sur On
2)Tattoo Lady
3)Duf Car
4)Comme tu me manques
5)Lee Van Cleef
6)Mr Jack
7)Seul dans la rue
8)Excusez-nous
9)Le Doctor
10)You See What I Mean
11)Jack 'n Roll

DISCOGRAPHIE

Jack 'n Roll (2008)

Mr Jack - Jack 'n Roll
(2008) - hard rock - Label : Bernett Records



Daniel Puzio est de retour, enfin, 10 ans après Stoppe La Machine, le dernier album studio de Vulcain. C'est comme si rien n'avait changé en 10 ans puisque les différences entre Mr Jack et Vulcain sont vraiment minimes. Avec deux musiciens du groupe de hard français H Bomb (Philty Garcia à la basse et Gérard Michel à la batterie), Mr Jack ne propose que des mid-tempos de pur hard rock dans la lignée des derniers Vulcain (Stoppe La Machine, le très bon album éponyme Vulcain, aujourd'hui difficile à trouver ainsi que Big Brothers si on veut remonter plus loin).

Bref, c'est surtout la patte de Daniel Puzio que l'on retrouve chez Mr Jack, quel plaisir d'écouter à nouveau sa bonne vieille voix graisseuse, reconnaissable entre mille ! Il n'a rien perdu non plus de sa science du riff qui tue, certains sont même dans la lignée des "22", "Le Soviet Suprême" ou "Faire du Rock" de Vulcain. Oui, on se croirait de retour en pleine période Big Brothers, voilà qui fait plaisir à entendre ! Avouons qu'un bon album de hard français, ça ne court pas les rues actuellement. Je ne parle pas du dernier Trust, Treize A Table, qui a ses qualités mais qui touche d'autres styles que le hard rock.

Sans prétentions, Jack 'n Roll tient juste à faire passer un bon moment, avec des paroles simplistes, toujours aussi limitées, et un gros bloc uniforme de mid-tempos... autrement dit, pas de titres bien speeds « à la Motörhead » période Rock 'n Roll Secours et Desperados pour varier les plaisirs !
Non, Mr Jack, c'est du rock 'n roll comme le rappelle Daniel Puzio sur le refrain de "Appuie sur On". Si les couplets sont souvent bétons, avec des purs riffs « à la "22" », jouissifs comme sur "Tattoo Lady", "Seul dans la rue" ou "Mr Jack", les refrains en revanche ne sont pas terribles, c'est bien le maillon faible de ce disque. Déjà les paroles sont bidons et même pas drôles.
« Hey Baby, appuie sur On.
Hey Baby, c'est du rock 'n roll.
»
ou
« Seul dans la rue, j'croise une fille sans issue.
Seul sans issue, j'croise une fille dans la rue.
»
Super !

Daniel Puzio n'a jamais été un grand parolier (il faut absolument relire les paroles de "Fuck The Police" de Vulcain, c'était vraiment à l'arrache). Mais là on touche le fond. Dans l'esprit, la tentative de faire du « fun rock », pas prise de tête, sans se prendre au sérieux, est louable mais pour les paroles, disons que Mr Jack n'a pas l'humour d'un Boxer dans un style pas si éloigné. Mr Jack donc, les refrains ce n'est pas trop leur truc, ils sentent même le passage « obligé » par moments tellement ils manquent d'accroche ("You See What I Mean", "Comme tu me manques", "Excusez-nous")... même les chœurs rappellent ceux de Vulcain, c'est dire ! Quant à la section basse-batterie, elle manque un peu de pêche, la production « garage » n'aide pas trop à la mettre en valeur.

Pendant les solos, on entend seulement la basse et la batterie, il n'y a même pas de guitare rythmique ce qui crée forcément un gros vide. Ça ne vaut pas Marc Varez et Vincent Puzio tout ça, d'autant plus que les derniers albums de Vulcain bénéficiaient d'un bien meilleur son. Au rayon emprunt, les riffs de "Duf Car" - très bon titre par ailleurs, bien agressif - évoquent ceux d'"Instinct de Mort" de Trust. Mais bon ce type de clin d'oeil ne date pas d'hier puisque l'hommage à Coluche "Jeudi 19 Juin" de Vulcain (album Big Brothers) était déjà largement inspiré par "Ton dernier acte".

Quelques restes de la période Transition et Big Bang sur les riffs de "Mr Jack" et "Excusez-,ous", un "Comme tu me manques" raté et ressemblant comme deux gouttes d'eau à "Assedic Parc" (album Stoppe La Machine)... oui, quelques titres bouche-trous viennent troubler la fête surtout à la fin ("Le Doctor", "Jack 'n Roll"), d'autant plus que les tics de composition de l'ami Puzio peuvent devenir gonflants à la longue. Et vas-y que je t'accélère le refrain pour terminer le morceau (sur "Mr Jack" ou "Seul dans la rue"), un procédé qui devient tellement habituel qu'il en perd toute sa force ! Dommage car la formule un riff = une chanson fonctionne parfaitement sur "Lee Van Cleef", "Duf Car" et "Tattoo Lady", ça sent bon la sueur et le rock prolo !


En espérant que le public de Mr Jack ne se limite pas à 3 tondus fans de H Bomb et aux 10 amateurs de Vulcain qui ont écouté autre chose que Rock 'n Roll Secours sinon ça va pas peser bien lourd. Si l'amateur de hard français sera ravi de retrouver ces bons vieux riffs en acier, il pourra aussi attendre un album un peu moins brouillon et maladroit pour la prochaine fournée. On peut même dire que Jack 'n Roll adopte la démarche inverse du dernier Trust, nettement plus travaillé et risqué.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2