950

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été mise en ligne le 22 septembre 2007
Sa note : 12/20

LINE UP

-Patrick Johansson
(chant)

-Lars Chriss
(guitare)

-Sampo Axelsson
(basse)

-Richard Evensand
(batterie)

TRACKLIST

1)Cult of Denial
2)The Arsonist
3)Emotional Coma
4)Clones of Fate
5)The Edge of the Razor
6)Toxication Rave
7)Trafficking
8)Bloodstained Soil
9)Soultaker
10)Hatred’s My Fuel
11)Sorcerers

DISCOGRAPHIE


Lion's Share - Emotional Coma
(2007) - heavy metal - Label : AFM Records



Lion’s Share est un combo aux allures de side-project, peu prolifique (deux albums en six ans), oeuvrant dans un heavy-metal classique : influences sabbathiennes. On y retrouve le talentueux Patrick Johansson, vocaliste oeuvrant par ailleurs dans Astral Doors et Wuthering Heights, dans un style musical qui lui va comme un gant. Emotional Coma, tout comme les albums des groupes sus-cités, saura intéresser les indécrottables metalleux adeptes du traditionnel.

A ce bémol près : les compositions de Lion’s Share ne cherchent à aucun moment à moderniser le genre. Les structures et les riffs donnent dans le plus direct et anti-prise de tête, et semblent directement issus de l’ère de l’avènement de Black Sabbath dans les 70s. N’était la production, elle bien puissante et actuelle, on pourrait croire Emotional Coma vieux de 30 ans. Les toms de Richard Evensand se font tabasser à tout va, et les rares et salutaires incursions mid ou low-tempo sont à chaque fois les bienvenues, comme sur ce morceau-titre au splendide refrain. La reprise d’Angel Witch, "Sorcerers", se risque à la même démarche, et grâce à ce Patrick Johansson tellement à l’aise dans tous les registres, l’entreprise est plus que réussie.

Le riff ravageur est souvent maître à bord, et le solo supersonique de rigueur. Si l’ensemble reste efficace, les compositions sombrent rapidement dans la redondance et ne parviennent pas à faire oublier celles des autres groupes de Patrick Johansson, ces derniers sachant transmettre à leurs titres le petit plus qui fait la différence. Les légères tentatives atmosphériques – d’où l’étiquette « doom » souvent et trop rapidement accolée au heavy-metal de Lion’s Share – mériteraient plus d’amplitude. Quelques petites fautes de goût sont à signaler, comme certains chœurs archi-classiques ("Trafficking") ou de la double grosse caisse stérile ("Clones Of Fate") , éloignant encore davantage Emotional Coma de la sortie notable. Restent malgré tout un excellent chanteur, une bonne production et (tout de même !) quelques bons moments.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6