3114

CHRONIQUE PAR ...

60
Dizayeure
Cette chronique a été mise en ligne le 08 mars 2009
Sa note : 18/20

LINE UP

-Britta Herzog
(chant+chœurs)

-Vincent Vercaigne
(guitare+chœurs+claviers)

-Cyril Carrette
(Claviers+piano)

-Nicolas Dubois
(batterie+percussions)

TRACKLIST

1)Delicately
2)Grey Circles
3)Not a Detail
4)Hightech Human
5)Don’t Be Sorry
6)Your Attention
7)Spring Evolution
8)Accuracy
9)Another
10)A Quiet Place
11)Rain’s End

DISCOGRAPHIE


Amartia - Delicately
(2009) - rock prog à tendance gothique - Label : Gafannon Records



L’incursion du progressif, de sa structure et de ses sonorités semble être une véritable cure de jouvence dans le milieu du rock gothique. Il y a quelques mois déjà sortait le premier album d’Eli, autre groupe de metal/prog/gothique féminin, qui venait souffler un agréable vent rafraîchissant, et qui n’a eu de cesse de venir régulièrement hanter mon lecteur CD. Mais voilà que se profile maintenant son digne remplaçant : le dernier album des français d'Amartia, Delicately, venant mettre la barre encore plus haut que Darkness Will Fall.

Les claviers d’ouverture de Delicately donnent d’emblée le ton : l’album aura une teinte progressive très marquée, aux mélodies qui, bien qu’elles sembleront simples et faciles d’accès aux premières écoutes, sauront se révéler subtiles et complexes, telles autant de petites pépites que l’on découvrira au cours du périple qui nous attend. Et cela jusqu’à la fin, avec le magnifique titre de conclusion "Rain’s End" et son atmosphère si particulière, collusion étrange et bien heureuse entre des percussions Hawaïennes et un harmonica sorti tout droit du Far West. Mais prenons les choses dans l’ordre, avec méthode, et revenons au premier titre. Au premier refrain, pour être tout à fait exact. Celui par lequel je suis tombé sous le charme. Comme quoi un mot murmuré doucement à l’oreille par une chanteuse à la voix sublime, delicately, peut bouleverser le petit cœur d’un chroniqueur. Justement parlons-en de cette chanteuse : d’un bout à l’autre de l’album, on est sous le charme de sa voix et de la maîtrise qu’elle en a. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter l’introduction a cappella de "Don’t Be Sorry", bien que celui-ci soit le titre le moins intéressant de l’album malgré une très bonne fin et un solo inspiré. Mais ne boudons pas notre plaisir pour si peu, le reste étant de haute qualité.

L’album ne compte pas moins de trois titres instrumentaux : "Hightech Human" et ses riffs simples mais percutants et mémorables, alliés à des mélodies aux pianos et aux claviers imparables, "Spring Evolution" et ses sonorités metal/prog’ parfaitement assumées et maîtrisées, mais surtout l’extraordinaire acoustique "A Quiet Place" d’une simplicité et d’une efficacité mélodique à couper le souffle. Je pourrais vous parler longtemps de cet album, mais faisons court et allons droit au but. S’il fallait synthétiser les nombreuses qualités de Delicately, il faudrait très certainement prendre comme exemple l’un des moments forts de l’album : Your Attention et sa complexité mélodique, sa structure à tiroirs, ses backing vocals envoûtants et aériens, ses riffs puissants, ses arrangements prog et électro, sa batterie efficace, sa basse ronflante, et tellement d’autres choses encore. Le triptyque "Your Attention", "Spring Evolution" et "Accuracy" (celui-ci ayant des sonorités et une essence à mi-chemin entre Tool et The Gathering) devrait d’ailleurs figurer parmi les références en matière de cohérence et d’unité musicale, en bonne place à côté de ceux présents sur les albums de The Old Dead Tree.


Vous l’aurez compris, pas la peine je crois d’en dire plus : Delicately est une réussite sur toute la ligne. Un bonheur du début à la fin. Que vous soyez amateur de mélodies, de chant féminin ou de rock/metal prog, jetez-vous-y goulument, car c’est une véritable mine d’or qui ne cessera de vous épater et de vous révéler ses secrets au fil des écoutes. Un grand bravo à nos Français qui sont en passe de devenir une référence inévitable du rock gothique.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7