19551

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 11 juin 2024
Sa note : 14/20

LINE UP

-Kody Cecotka
(chant)

-Diego Fernandez-Trujillo
(chant+guitare)

-Ted Williams
(guitare)

-Andrew James Sutherland
(basse)

-Travis Sullivan
(batterie)

TRACKLIST

1) Modern Meat Grinder
2) Patriarch
3) Hellbound
4) Purified by Gore
5) Phantom Sepulchre
6) Gripped by the Grave
7) Carnificial
8) Beyond the Mortal Veil

DISCOGRAPHIE

Noxium (2023)

Eye Of Horus - Noxium
(2023) - death metal melodeath technique - Label : Autoproduction



Eye Of Horus fait partie de ces groupes que l'on trouve sur bandcamp. Autoproduits, ils proposent cependant une musique de qualité. Noxium est leur deuxième effort de longue durée en dix ans. Le groupe se situe dans la galaxie de ceux qui font du death technique tendance mélodique. Préparez-vous à des déflagrations et à des changements de rythme à tout-va.

Eye Of Horus commence en tapant fort. Son death metal chirurgical fait la part belle aux riffs acérés et aux batteries mitraillettes (et triggées ?) Le tout tourne sur du death moderne, froid et métallique. On n’est pas sur du poisseux malgré les thèmes des paroles ("Purified by Gore"). Le groupe semble d’abord osciller aux frontières d’un death technique avant que peu à peu les parties mélodiques n’apparaissent ("Patriarch"). L’introduction de "Hellbound" rappelle les Suisses de Stortregn. L’album possède même quelques passages de pur melodeath. Le premier morceau était plus brut de décoffrage et nous avait caché tout ça, c’est dommage. Les solos deviennent d’ailleurs au fur et à mesure plus mélodiques, de beaux contrepoints face à la violence de la musique, bien réelle, qui ne cesse de tabasser.
La rythmique moderne, ce son clinique, peut se révéler fatigant. Il y a quelque chose qui fonctionne moins que chez Stortregn par exemple. Ainsi, les solos se révèlent être de belles aérations, car Eye Of Horus ne fait pas dans la dentelle. Nul chant clair ici, pas d’hérésie, que du growl, plutôt bon, sans être toutefois transcendant. Le groupe produit de la musique de qualité, on sent l’amour du travail bien fait. Mais il manque un trait de génie, une chanson qui sorte sacrément du lot pour pleinement se démarquer. Et quand l’album se termine, on se dit que c’était bien, mais sans avoir vraiment envie de le relancer. Cela reste un deuxième opus, le groupe a encore le temps de progresser.


Noxium n'est pas un album majeur, loin de là, mais il fait le boulot. Au milieu de ce death technique un peu froid se cachent de beaux passages réussis, notamment dans les parties mélodiques. Pour les amateurs du genre, il y a de quoi passer de bons moments. Et, qui sait, peut-être que les Canadiens sauront passer un cap pour leur prochain effort ?





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2