19041

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 10 septembre 2022
Sa note : 16/20

LINE UP

-Tony "Dis Pater" Parker
(tout)

TRACKLIST

1) Journey Across the Sea
2) Night Spirits
3) Spirit of the Winter Mountain
4) Twilight Storm
5) The Forest Mourners

DISCOGRAPHIE


Midnight Odyssey - The Forest Mourners (Demo)
(2008) - black metal - Label : Autoproduction



(…)
From the distance I see amongst the trees, his pale face
I crave the blood and the flesh
His final breath I can already taste
(…)
Midnight Odyssey – "Spirit of the Winter Mountain" – The Forest Mourners


Votre poil se hérisse quand les claviers d’ "Into the Infinity of Thoughts" prennent les commandes (4m53s et suivantes), n’est-ce pas ? Il s’agit d’une expérience musicale cryptique inégalable. Eh bien, si vous avez répondu « oui » à la question, je vous invite à tenter l’expérience spectrale ultime constituée par "Spirit of the Winter Mountain", que vous soyez ou non, fan de l’univers musical spécial de Midnight Odyssey. Il s’agit d’un titre porté par un souffle glacé et authentique. Et quand je dis authentique, ce n’est pas parce que The Forest Mourners est une demo. Aucun concours de trve de ma part. Au contraire, les bonnes demos ne sont tout de même pas légion. Simplement, le premier essai de Midnight Odyssey a déjà tout d’un album. Cinq titres, quarante minutes, une musique incorporelle, qui flotte. Nous sommes toujours sur la planète Terre, pas encore dans l’espace, l’ensemble est parfois un peu brouillon, mais pas de doute, Dis Pater tient déjà, en 2008, la formule Midnight Odyssey.
L’homme a par la suite composé des titres plus aboutis - et plus longs ! - mais ce premier enregistrement possède quelque chose de spécial. Un côté plus brut, le maître à bord n’hésitant pas à couper le titre à la façon de Cocteau Twins, c’est-à-dire sans crier gare. Un son brumeux, caverneux, où les chœurs fantomatiques et les nappes de claviers contribuent grandement à faire descendre la température. Et un titre exceptionnel, donc, où tous les éléments décrits ci-dessus se complètent merveilleusement bien, à tel point que la séquence s’ouvrant à 6m18s est l’une des plus belles de l’histoire passée, présente et future du black metal atmosphérique. Le reste de l’œuvre ? Plaisant. Deux instrumentaux axés ambient. Une piste finale black-doom intéressante, Dis Pater n’hésitant pas à diminuer drastiquement la cadence, comme il le fera par la suite sur le prodigieux "Asleep is the Fire". Une ouverture, "Journey Across the Sea", que l’on peut considérer comme une note d’intention à l’auditeur, tellement tout ce qui fait la force - et la faiblesse - de Midnight Odyssey y est contenue. Et puis, toujours, toujours, ce souffle. Plus pur que jamais. Une vraie merveille.

Vous connaissez ce projet, non ? Si vous ne jurez que par Marduk et Watain, passez à nouveau votre chemin. Le early Midnight Odysssey ressemble au late Midnight Odyssey. Si, en revanche, la perspective d’une descente dans un monde fantomatique et obscur aux contours incertains vous séduit, n’hésitez pas. The Forest Mourners est fait pour vous. Spectrale, parfois sublime, cette demo est la première réussite de Midnight Odyssey, qui en appellera d’autres.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2