19369

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 22 novembre 2023
Sa note : 16/20

LINE UP

-Thomas Matthew "Tom" DeLonge
(chant+guitare)

-Mark Allan Hoppus
(chant+basse)

-Travis Landon Barker
(chant sur "Fuck Face"+chœurs sur "One More Time" et "Fell In Love"+batterie)

Ont participé à l'enregistrement :

-Kevin Bivona
(chœurs+claviers)

-Timothy Ross "Tim" Armstrong
(guitare)

-Kevin "Thrasher" Gruft
(percussions sur "Turpentine")

TRACKLIST

1) Anthem Part 3
2) Dance With Me
3) Fell in Love
4) Terrified
5) One More Time
6) More Than You Know
7) Turn This Off!
8) When We Were Young
9) Edging
10) You Don't Know What You've Got
11) Blink Wave
12) Bad News
13) Hurt (Interlude)
14) Turpentine
15) Fuck Face
16) Other Side
17) Childhood

DISCOGRAPHIE


Blink 182 - One More Time...
(2023) - punk façon pop-punk - Label : Sony Music



J’ai adoré Blink-182 au début des années 2000 et Enema Of The State et Take Off Your Pants And Jacket continuent de tourner chez moi régulièrement. Mis sur la touche depuis leur album éponyme auquel je n’avais pas accroché, j’avais suivi de loin des sorties, n’accrochant qu’à California (et encore, qu’à moitié). Je n’ai découvert que récemment toutes leurs mésaventures professionnelles et personnelles, les maladies, les accidents, les séparations… Les voilà donc de nouveau réunis, pour le meilleur ou pour le pire. Un opus qui s’intitule One More Time… et on comprend tout de suite pourquoi.

Contrairement à ce qui est hélas marqué dans la chronique d’Enema Of The State sur notre beau site, Blink-182 a eu une influence immense sur la scène punk rock des années 2000 et rayonne encore aujourd’hui sur de jeunes artistes, parfois même pas issus du rock… Et dès les premières notes, on entend que le groupe est là pour jouer avec notre nostalgie. "Anthem Pt.3" démarre comme "Anthem Pt.2" sur Take Off Your Pants And Jacket. C’est avant tout dans cette période autour de l’an 2000 que le trio vient puiser son inspiration. Le retour aux affaires de Tom DeLonge change tout. Si California était honnête, il lui manque ce quelque chose que l’on retrouve sur One More Time… Les tubes s’y ramassent à la pelle, sans copier les anciens. Le pop-punk proposé est ultra catchy, bourré de mélodies et ne renie pas le côté adolescent du groupe. C’en est surprenant de les retrouver ainsi vingt ans plus tard, dans le même style de musique, sans s’auto-parodier. Bien sûr, on entend quelques accents d’anciennes chansons par moment, mais la musique a mûri entre temps. On retrouve surtout l’amour des arpèges en son clair, véritable marque de fabrique de la formation.
J’ai toujours trouvé que Tom DeLonge était, de par sa voix nasillarde, le point faible du groupe. N’ayant du coup rien écouté de lui et de ses side projects depuis vingt ans, je découvre son timbre changé, bien moins désagréable. C’est une excellente surprise. Son alchimie avec Mark Hoppus fonctionne à plein tubes, les deux chanteurs se partageant le micro sur quasiment chaque morceau avec bonheur. C’est particulièrement sensible sur "One more time" où l’instrumentation est en retrait par rapport aux voix. Un morceau essentiel, qui raconte leur réunion et qui prendra les fans aux tripes. Alors, certes, l’album est un poil trop long avec ses dix-sept pistes (même si trois d’entre elles sont très courtes) et la fin traîne un peu en longueur, mais la production du trio reste de gros niveau tout au long. Avec ses chansons potaches ("Fuck Face", "Turn This Off"), énergiques ("Bad News") ou mélancoliques ("One More Time", "You Don’t Know What You’ve Got" qui fait furieusement penser à "Adam Song"), cet opus propose le même foisonnement que Take Off Your Pants And Jacket. Tout cela est parfaitement orchestré par Travis Barker qui livre une nouvelle fois une partition de maître. Ses parties se révèlent peu à peu dans toute leur subtilité.


Il serait difficile d’accepter que cet album soit une nouvelle réunion suivie d’une séparation. L’album est si bon qu’on voudrait les voir encore ensemble. La hype reprend alors que l’on retrouve nos vingt ans. Avec ce One More Time…, les Blink-182 ajoutent une nouvelle pierre essentielle à leur légende. Je n’aurais jamais cru pouvoir écrire ça un jour.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7