CHRONIQUE PAR ...

132
Eudus
le 28 mars 2023




SETLIST

Kissin' Dynamite :

No One Dies a Virgin
Sex Is War
Love Me, Hate Me
Living in the Fastlane
Drum Solo (Hot For Teacher (Van Halen Cover))
I Will Be King
DNA
Six Feet Under
You're Not Alone
Not the End of the Road

Rappel :
Flying Colours

Dynazty :

Power Of Will
Firesign
Natural Born Killer
Paradise Of The Architect
The Grey
Advent
Yours
In The Arms Of  A Devil
Waterfall
Presence Of Mind
The Human Paradox
Heartless Madness

Formosa :

Living On A Blade
Burning Desire
Fuck Up Your Liver
Sold My Soul
Horns Up
Melinda
Maniac Lover
Bad Boys

AFFILIÉ

Dynazty
Ragnarok Live Club (Bree, Belgique)
(15 avril 2022)

15 mars 2023 - Black Lab Wasquehal


Kissin'_Dynamite_-_Dynazty_-_Formosa_Black_Lab_Wasquehal_20230315

Kissin' Dynamite + Dynazty? Un double concert de power heavy à Wasquehal en France, un poisson d'avril ? Même pas. Autant vous dire que votre serviteur n'a pas hésité à répondre à l'appel, gentiment invité par All Noir (l'agence de communication de Dynazty) ! Les Suédois à la carrière ascendante ont enfin l'occasion de prouver à l'Hexagone (trois dates étant prévues sur notre sol) que leur ascension est totalement méritée.

Le jeune groupe Allemand FORMOSA a l'honneur d'ouvrir la soirée. Le combo, originaire d'Essen, officie dans un hard rock sans prétention mais qui se révèle diablement efficace porté par un (charmant) vocaliste de talent et qui remplit parfaitement son rôle de frontman. Au fil des huit titres proposés, Formosa chauffe la foule grâce à des morceaux taillées pour le live à l'instar de "Fuck Up Your Liver", "Bad Boys" ou encore le dernier (excellent) single en date, "Horns Up". Titres courts, refrains faciles, tout ce qu'il faut pour se mettre en condition et passer un bon moment. Un quatuor à surveiller d'un œil pour les amateurs du style.
Trente minutes plus tard, DYNAZTY débarque sur les planches du Black Lab pour soixante-quinze-minutes de power mélodique comme nous en recevons trop rarement dans les Hauts-de-France. Portés par son charismatique vocaliste, Nils, les fougueux Suédois délivrent un set parfaitement calibré devant une partie du public qui était là clairement pour eux. Habitués des tournées et des festivals depuis la fin des restrictions liées au Covid, le combo propose une setlist assez similaire à l'an dernier, proposant les quatre singles du dernier effort Final Advent (petite déception donc, "Instinct" absente donc la setlist, alors qu'elle récolte clairement les faveurs des fans). Hormis le titre phare "The Human Paradox", les onze autres propositions sont issus des trois derniers efforts du quintet, Firesign, The Dark Delight et Final Advent. En même temps, comment leur en vouloir, leur gain de popularité coïncidant avec leur évolution stylistique (du hard au power) et leur signature sur AFM records. Et ce n'est pas le show de ce soir qui va leur donner tort, le groupe se montrant une nouvelle fois généreux (ce qui causera quelques soucis de justesse à Nils par moment, notamment sur la ballade "Yours". Drum et bass solo, Nils qui s'échappe sur le break d'"Advent" pour débarquer au milieu de la foule et rendre hystériques les groupies présent(e)s au premier rang. On retrouve également le traditionnel cul-sec de bière des deux guitaristes, Rob et Mike sur l'excellente "The Grey". Non avare en soli et en refrains ravageurs ("Waterfall", "In The Arms Of A Devil", "The Human Paradox", "Natural Born Killer", "Heartless Madness"), Dynazty ne calcule pas et offre une heure-et-quart de grande intensité, qui sans révolutionner un genre qui a quasiment tout dit, prouve qu'il est en 2023 l'un des principaux fer de lance du style. Sauf catastrophe, mon petit doigt me dit que vous allez continuer à en entendre parler.

Malheureusement la soirée de votre serviteur s'arrête là, pour cause, entre autres, d'un horaire pas vraiment adapté un soir de semaine pour le concert de Kissin' Dynamite (avec une fin prévue à 23h30) - cependant les retours furent assez bons. Le reste de la soirée fut excellente avec la découverte de Formosa qui a les armes en main pour briller et un nouveau concert de Dynazty plus qu'au niveau.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4