1458

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 13 décembre 2007
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Michael Sadler
(chant+claviers)

-Jim Gilmour
(chant+claviers)

-Ian Crichton
(guitare)

-Jim Crichton
(basse+claviers)

-Brian Doerner
(batterie)

TRACKLIST

1)Lifeline
2)Boof Of Lies
3)Sideways
4)Can't You See Me Now
5)Corkentellis
6)More Than I Deserve
7)Sound Advice
8)10,000 Days
9)It Never Ends

DISCOGRAPHIE


Saga - 10,000 Days
(2007) - pop prog - Label : Inside Out Music



Comment chroniquer un nouvel album de Saga sans répéter encore et encore les mêmes banalités ? A moins d'être un grand littéraire, il est difficile de ne pas redire que :
- Saga est resté fidèle à ses origines
- c'est un retour aux sources (chose qui se dit à chaque album depuis 1999)
Quoique cette fois-ci, le contexte particulier dans lequel est sorti 10,000 Days donne un peu plus de choses à raconter.


Michael Sadler avait quitté le groupe une première fois, pour consacrer davantage de temps à sa famille... pour ensuite revenir dans Saga, le temps d'assurer un dernier album et une tournée d'adieu. 10,000 Days sera donc le dernier album de Saga puisque Michael Sadler apparaît irremplaçable, il chante dans le groupe depuis environ 30 ans. Difficile d'imaginer Saga avec un autre chanteur !

Pour la dernière fois, on sent qu'ils ont voulu mettre le paquet, avec pas mal de plans techniques bien chiadés, tirant même un peu vers la démonstration sur l'instrumental "Corkentellis". A croire que l'album solo très prog de Jim Gilmour, The Great Escape, ait eu sa petite influence là dessus, c'est possible. Quitte à évoquer les albums solos, Michael Sadler semble y avoir mis du sien également, comme sur la ballade "More Than I Deserve", très triste et traînant un peu en longueur sur la fin. Elle aurait pu apparaître sur son album solo Clear, sans problème, de même que "Sound Advice", une mélodie et des choeurs assez proches, avec des guitares plus effacées.

Si 10,000 Days n'apporte rien de nouveau, il n'est pas pour autant la copie conforme de Trust, bien qu'on y retrouve la même équipe, la même fluidité et la même énergie. Il n'égalera pas Trust non plus, malgré la présence de refrains accrocheurs ("Sideways", "Can't You See Me Now ?", "Sound Advice"). À part ça, c'est toujours pareil, des rythmiques sautillantes comme on en trouvait sur Trust et Marathon, la cuvée pop commerciale sans grand intérêt ("10,000 Days"), acoustique comme sur les titres du même style sur House Of Cards.


Attention à ne pas surestimer cet album sous prétexte qu'il s'agisse du dernier de Saga, que c'est trop triste que Michael Sadler s'en aille... agréable à l'écoute, ne faisant parti ni des meilleurs, ni des plus mauvais Saga, 10,000 Days offre une belle fin, un beau cadeau d'adieu de la part d'un groupe qui peut être fier de sa carrière. Et en même temps, comme Saga tournait en rond ces dernières années, un split est peut-être la meilleure chose qui pouvait leur arriver, artistiquement parlant au moins.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3