2696

CHRONIQUE PAR ...

42
Wotan
Cette chronique a été mise en ligne le 08 novembre 2008
Sa note : 16.5/20

LINE UP

-Sharon Den Adel
(chant)

-Robert Westerholt
(guitare)

-Ruud Jolie
(guitare)

-Martijn Spierenburg
(claviers)

-Jeroen Van Veen
(basse)

-Stephen van Haestregt
(batterie)

TRACKLIST

DVD 1 :

Concert à l’Ahoy :

1)Ouverture
2)Jillian (I'd Give My Heart)
3)The Howling
4)Stand My Ground
5)The Cross
6)What Have You Done?
7)Hand of Sorrow
8)The Heart of Everything
9)Forgiven
10)Somewhere
11)The Swan Song
12)Memories
13)Our Solemn Hour
14)The Other Half (Of Me)
15)Frozen
16)The Promise
17)Angels
18)Mother Earth
19)The Truth Beneath the Rose
20)Deceiver of Fools
21)All I Need
22)Ice Queen

Bonus :

1)Backstage Report
2)Documentary
3)Countdown Black Symphony

DVD 2:

Concert au Beursgebouw :

1)Intro
2)Jillian (I’d Give My Heart)
3)The Howling
4)The Cross
5)Hand of Sorrow
6)The Heart of Everything
7)Restless
8)Our Solemn Hour
9)Mother Earth
10)Jane Doe
11)The Truth Beneath the Rose
12)All I Need

Clips :

1)What Have You Done ?
2)Frozen
3)The Howling
4)All I Need

Making-of :

1)Frozen
2)The Howling
3)All I Need

Bonus :

1)World Tour Impressions
2)TMF Awards Benelux
3)The Dutch Pop Award Show
4)Photoshoot Erwin Olaf
5)Orchestra Recordings

DISCOGRAPHIE


Within Temptation - Black Symphony (CD+DVD)
(2008) - metal symphonique - Label : Sony BMG



Pour les groupes de metal symphonique, organiser un concert avec un orchestre semble devenir une étape indispensable. Quelques groupes ont passé ce test avec plus ou moins de réussite. Les bataves de Within Temptation se sont livrés à l’exercice le temps d’une soirée, dans une arène d’Ahoy investie par 10 000 fans, sur les terres natales du groupe. Filmé par 14 cameras, l’intégralité du concert se retrouve immortalisé dans un double DVD. Le groupe semble avoir mis les petits plats dans les grands (scène énorme, écran géant), mais le résultat est-il à la hauteur des moyens déployés ?

À l’écoute des albums du groupe, il est facile d’oublier que Within Temptation est un groupe de metal, surtout lors de la mésaventure The Silent Force. Au-delà de ce que l’on peut penser des sorties studio, il faut reconnaître qu’en concert, c’est une toute autre histoire. Within Temptation est un groupe de scène, et nous le prouve une fois de plus avec ce DVD. Les guitares sont ressorties, les chansons prennent toutes un coup de punch. Et Sharon, égérie de la scène metal symphonique, headbangue, danse avec son style inimitable et si particulier, néanmoins charmant. Cependant, pour ce concert, il y a la cerise sur le gâteau : le Metropole Orchestra de Rotterdam. En effet, ce n’est pas un simple quartet, mais un orchestre symphonique complet, de plus de 50 musiciens, que le groupe a invité pour jouer avec lui ce soir là. Autant dire que cela fait du monde sur la scène, et pourtant il reste la place pour les membres du groupe de courir, jouer, et de ne pas rester statique en général.

Et c’est en grande partie le Metropole Orchestra qui fait tout le sel de ce DVD. Sa présence rehausse l’intégralité du répertoire du groupe, et le travail fait sur les arrangements pour complètement intégrer les parties orchestrales aux compositions est bel et bien audible. Les deux ne font plus qu’un, et chaque chanson s’envole vers des cieux qui semblaient inatteignables par Within Temptation. "Our Solemn Hour" et ses chœurs, l’introduction affolante de "The Promise", "The Truth Beneath the Rose" ou encore "Mother Earth" qui prend une ampleur encore plus grande. Des élans épiques dans un style pompeux, ou bien des mélodies plus intimistes lors des ballades, les chansons ne sont jamais dénaturées, au contraire leur essence ressort brillamment. C’est aussi une preuve que le groupe ne se repose pas sur ses acquis, et il semble avoir tiré quelques leçons de The Silent Force. Dès lors, ils ont raison d’être heureux et souriants tout du long de ce concert, ébahis eux-mêmes du rendu et communiquant cette joie au public, qui la réceptionne avec le même bonheur intense.

Bien qu’intense, le spectacle, car c’est réellement cela que le DVD délivre, est mal équilibré. Toutes les chansons issues des deux derniers albums durant la première moitié, et la seconde avec un melting-pot de titres plus anciens, avec la présence d’un titre rare, "The Other Half (Of Me)", ce qui vaut l’invitation du chanteur d’Orphanage pour les grunts. Et surtout au milieu, l’enchainement de "Forgiven" à "Memories" rend le rythme bancal. Ces quinze minutes de ballades non-stop brisent en partie l’intensité du concert, bien que la seule présence d’Anneke sur "Somewhere" doive vous réveiller. Le show est bien soutenu techniquement : son en 5.1, caméra haute définition (une édition Blu-Ray est prévue). Une réalisation classique, bien rythmée lors de quelques titres, qui est cependant affaiblie par quelques effets de ralentis/accélérés mal placés et pénibles. Pareil, le cadrage n’est pas toujours optimum : beaucoup de plans proches (avec Sharon qui monopolise beaucoup de temps de caméra, bien entendu, encore que Robert et Ruud ne sont pas en reste), des plans éloignés, mais peu de plans de groupe. Il faut cependant reconnaître que la taille de la scène ne s’y prête pas.

Les deux heures de ce show passent vraiment trop vite, et c’est en espérant que le bonheur continue que l’on se passera les quatre heures de contenu additionnel des 2 disques : des reportages et interviews qui intéresseront tout ceux désirant en savoir plus sur le groupe (tout est disponible avec des sous-titres en anglais), clips, making-of, et un concert en plus, filmé lors de la dernière tournée du groupe, avec une set-list sensiblement différente de celle du concert symphonique. Sans compter que le packaging comprend aussi deux disques audios reprenant l’intégralité du concert à l’Ahoy. C’est donc un produit fourni et complet que nous propose le groupe. L’enregistrement de ce concert avec orchestre symphonique est donc indispensable pour le fan, bien sûr, mais aussi recommandé à tous les sceptiques qui peuvent douter de l’ajout d’un orchestre réel avec des chansons metal.


Un show excellent, une maîtrise technique époustouflante, un groupe en forme, ce double DVD est un achat obligatoire pour l’amateur. Quelques petites imperfections autant dans le concert que dans la réalisation sont notables, mais rien qui ne gâche la satisfaction ou réduise l’attrait. Within Temptation place la barre haute pour tous ses confrères qui se confronteront à leur public avec un orchestre symphonique.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5