18955

CHRONIQUE PAR ...

100
Merci foule fête
Cette chronique a été mise en ligne le 01 juin 2022
Sa note : 14/20

LINE UP

-David Roberto "Dave Lepard" Hellman
(chant+guitare)

-Martin "Sweet" Hosselton
(chœurs+guitare)

-Peter "London" Lundén
(chœurs+basse)

-Eric Christofer "Young" Gjerdrum
(chœurs+batterie)

TRACKLIST

1) Knokk 'em Down
2) Riot in Everyone
3) Queen Obscene / 69 Shots
4) Breakin' the Chainz
5) Needle in Your Eye
6) Tikket
7) Out of Line
8) It's a Miracle
9) Straight Outta Hell
10) Back on Trakk

DISCOGRAPHIE


Crashdïet - Rest in Sleaze
(2005) - hard rock glam - Label : Universal



Qui peut rivaliser avec des crêtes pareilles ? À part Sigue Sigue Sputnik en 1986, on ne voit pas. Musicalement, Crashdïet n'a pas grand chose à voir avec la new wave robotique des Britanniques mais bien plus avec la vague glam metal qui a déferlé sur les années quatre-vingts. Le premier LP des Scandinaves sort deux décennies plus tard et son intitulé, Rest in Sleaze, annonce d'emblée la couleur : ça va être rock, dur et aguicheur.

Les personnes réfractaires aux chansons ostensiblement accrocheuses, hululées par un type porté sur la stridence qui donne l'impression de vouloir les entraîner dans une alcôve enténébrée pour leur faire leur affaire peuvent s'enfuir - ce qu'elles ont déjà probablement fait en découvrant la pochette sur laquelle sont dessinés les membres du quatuor hirsute : Rest in Sleaze ne leur est pas destiné. Emmené par le chanteur Dave Lepard qui l'a co-fondé avec Tobias Forge en 2000, Crashdïet a déjà connu un important remaniement suite au départ de tous les musiciens, à l'exception de Lepard. Le jeune homme tourmenté au pseudo inspiré, on s'en doute, du groupe quasi homonyme au succès jadis colossal, a créé tout le matériel, parfois en collaboration avec le guitariste Martin Sweet.
D'emblée, le ton est donné avec "Knokk 'Em Down", résonance de "Knock 'Em Dead, Kid", l'un des titres les plus fameux de Mötley Crüe : énergique, la composition s'épanouit dans un refrain bardé de chœurs testostéronés sans tomber dans le surviril à la Manowar et fait songer fortement à "Big Guns", le morceau qui ouvre l'album éponyme de Skid Row. La guitare est présente mais fait surtout office de soutien à la mélodie sans en être la principale initiatrice, ce rôle étant réservé au talentueux titulaire du micro, comme en témoignent notamment "Queen Obscene / 69 Shots" et "Breakin' the Chainz". Valorisées par une production costaude, pour ne pas dire flatteuse, les pistes sont entraînantes, y compris celles qui relèvent davantage du travail bien fait que du coup de génie, telles "Out of Line" et "It's a Miracle", solides à défaut d'être ébouriffantes.
L'accélération finale de "Needle in Your Eye" apporte un peu d'inattendu et globalement, l'enthousiasme est plus franc lorsque le tempo monte, sur "Straight Outta Hell" et "Back on Trakk" par exemple, à qui il manque juste un refrain vraiment marquant pour déclencher l'hystérie. Les Suédois ne sont pas loin d'y parvenir sur "Tikket", speederie à la tension permanente évoquant "Makin' a Mess" - de Skid Row, encore. C'est en s'approchant le plus des intonations tonitruantes de Sebastian Bach, le chanteur des précurseurs nord-américains pré-cités, que Lepard libère son plein potentiel et contribue à propulser "Riot in Everyone" dans la stratosphère, là où règnent les chansons spéciales, celles qui procurent un plaisir supérieur sans qu'on n'en puisse tout à fait expliquer la raison.


Prenant le sillage des grands frères Backyard Babies et des concurrents Hardcore Superstar, plus prompts à dégainer, les membres de Crashdïet prouvent dès leur première réalisation majeure qu'ils ont autant d'idées que de laque dans les cheveux. Outre un lot appréciable de rocks musclés aux accents heavy que bonifie une interprétation de haute volée, l'enregistrement contient un pur tube qui permet d'envisager un avenir radieux aux gars de Stockholm. À condition que l'instabilité qui caractérise la formation depuis ses débuts ne ralentisse pas sa marche vers la gloire.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6